PORTRAIT D’ALEXIS RIVAT

Surveillant au Lycée René Cassin à STRASBOURG depuis 3 ans,

 Alexis RIVAT 26 ans s’est livré à nous le temps

d’une interview exclusive !!

Quel est votre parcours scolaire et pourquoi avoir choisi le métier d’assistant éducatif ?

Après un Bac L Option Sport, une fac de droit et un master en droit privé et droit public avec une spécialisation en droit pénal, j’ai postulé en tant qu’assistant éducatif au sein de notre établissement.

Cette fonction certes précaire (car il s’agit d’un CDD) me convient parfaitement car cela me permet d’avoir un emploi en tant que salarié tout en me laissant du temps pour préparer mon concours de Police.

Qu’envisagez -vous de faire dans la police ?
Je compte intégrer la Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DGSI), et plus particulièrement la section antiterroriste, car je souhaite pouvoir protéger mes concitoyens. C’est pour moi  une vocation et un objectif personnel que je rêve d’atteindre.

Comment se déroule votre quotidien au sein du lycée ?
Mes tâches journalières sont rythmées par les étudiants, je dois m’occuper du suivi des absences, de la surveillance des élèves, de la gestion des entrées et sorties de l’établissement, de l’encadrement et pour grande partie de la médiation.

Quelles sont pour vous les qualités requises pour exercer votre emploi ?
Pour assumer le rôle de surveillant certaines qualités sont pour moi requises et indispensables.

Il faut être pédagogue, avoir de la patience, un grand sens de l’écoute, de l’organisation, de la rigueur, et surtout une certaine autorité, car il n’est malheureusement pas rare de devoir recadrer certains élèves au cours d’une journée.

 Conseilleriez-vous à un ou une étudiante de faire ce travail en complément de ses études ?
Oui, car dans la plupart des établissements scolaires on peut adapter notre programme universitaire à notre emploi du temps professionnel. De plus l’ambiance est généralement bonne et les conditions de travail certainement moins difficiles que dans un fast-food.

Quel aspect de votre travail vous plaît-il le plus ?
Ce que je préfère dans mon travail, mes journées ne sont jamais identiques, la routine n’existe pas. Je suis en contact permanent avec des jeunes et qu’au travers de ma fonction je défends également les valeurs de la république Française.

Quels sont les inconvénients de ce métier ?
Savoir gérer des situations un peu difficiles car j’ai le devoir de faire respecter le règlement intérieur. Ce n’est pas toujours facile avec des ados car entre insultes, cigarettes et chamailleries il faut être vigilant et réactif et cela engendrent souvent du stress.

Que vous aura apporté cette expérience professionnelle ?
Avoir exercé ce métier peut être même de façon temporaire est plus que bénéfique. Cela m’aura permis d’apprendre à gérer les conflits, la psychologie et plus largement la communication. Toutes ces qualités me seront nécessaires lors me mes futures fonctions dans la Police Nationale.

Nous retiendrons de cet interview que le rôle au quotidien de l’assistant éducatif n’est pas seulement préventif ou punitif mais qu’il s’agit avant tout d’une aide précieuse pour l’équipe pédagogique et administrative. En effet, le surveillant est souvent oublié et rarement remercié mais pourtant, il est indispensable au bon fonctionnement d’un établissement scolaire.

Bureau des surveillants

Propos recueillis par Kylian SPEICH et Lucas GINESTET

3 réflexions sur « PORTRAIT D’ALEXIS RIVAT »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.